L’anatomie de l’oreille

L’oreille est un organe complexe qui se compose de trois parties :

L’oreille externe, partie visible de l’oreille, est composée :

Du pavillon de l’oreille : constitué d’une armature cartilagineuse recouverte de tissu conjonctif et de peau. Il a un rôle de capteur de la vibration sonore, onde transmise par l’air. Classiquement, la partie de l’oreille que l’on perce pour pouvoir porter des boucles d’oreilles se situe sur une zone du pavillon (le lobe de l’oreille).

Du canal auditif externe : en forme d’entonnoir, il est recouvert de peau, de duvet et de glandes cérumineuses sécrétant le cérumen. Il prolonge le pavillon pour conduire l’onde sonore jusqu’au tympan. Il a un rôle de protection vis-à-vis du tympan. Cependant, le canal auditif externe étant très sensible, les infections se développent plus facilement.

Qu’est-ce que le cérumen ?

On désigne sous le nom de cérumen, l’ensemble des sécrétions du canal auditif externe. 

Cette substance cireuse sécrétée par les glandes cérumineuses, est plus épaisse et plus grasse que le sébum. Le cérumen est composé de squalène, de kératinocytes, de cérine, de cholestérol et d’acide gras.

La peau du conduit a besoin de ce lubrifiant pour être protégée.

A l’état normal, le cérumen est une substance jaune, molle, onctueuse et non soluble dans l’eau (de part sa nature huileuse). 

Le cérumen a un rôle essentiellement de protection et de lubrification. En effet, il capte les impuretés (squames, poussières) de la peau du conduit auditif externe. 

Comment enlever le cérumen ? Il est naturellement évacué par les mouvements de la mâchoire (parole, mastication, bâillements).

Cependant, dans le cas d’une mauvaise hygiène des oreilles et si l’excès de cérumen n’est pas enlevé régulièrement, il peut entraîner des complications diverses, telles que les bouchons de cérumen. Il perdra ainsi son rôle protecteur de capteur de poussières et l’oreille deviendra alors plus vulnérable.

Le bouchon de cérumen

Le bouchon de cérumen

Dans le cas de mauvaise hygiène auriculaire du canal auditif externe et d’hypersécrétion, le cérumen peut se durcir et s’épaissir et donc constituer un véritable bouchon. Il peut également se former suite à des bains à répétition comme les amateurs de plongée, car l’eau stagne dans l’oreille, ou se former suite à toutes autres manœuvres de nettoyage inadéquates, qui repoussent le cérumen vers le fond du conduit auditif externe. Les porteurs de prothèses auditives sont aussi touchés par ce phénomène. Un bouchon de cérumen entraîne des gênes plus ou moins douloureuses lors de la déglutition, des acouphènes, des impressions de résonance, eczéma, allergies…

Soyez attentif à toute diminution de l’acuité auditive, c’est peut-être le signe d’une oreille bouchée par du cérumen.

L’oreille moyenne qui n’est pas visible à l’œil nu, est composée :

Du tympan, membrane fibreuse qui en vibrant transmet les sons. Cette partie de l’oreille communique avec la trompe d’Eustache qui a un rôle de ventilation (elle s’ouvre au cours de la déglutition, de la mastication ou du bâillement de façon à égaliser les pressions de part et d’autre du tympan).

Elle est aussi formée de la caisse du tympan, qui est une cavité ayant un rôle de transmission et d’amplification du son (grâce à la chaîne tympano-ossiculaire).

Enfin, la chaîne ossiculaire est constituée de 3 osselets : le marteau, l’enclume et l’étrier.

L’oreille interne ou neurosensorielle qui n’est pas visible à l’œil nu, est composée :

Du vestibule, qui est le siège de l’équilibre. Il est membraneux et comprend deux cavités arrondies, l’utricule et le saccule ainsi que trois canaux semi-circulaires. Certaines personnes sont parfois touchées par des vertiges soudains lorsqu’elles baissent ou lèvent la tête. Il est possible que ce soit dû à la formation de microcristaux dans l’oreille interne. On parle de vertige positionnel paroxystique bénin. Si vous êtes atteint des symptômes suivants, consultez votre médecin ou votre ORL :

- sensation vertigineuse brève (entre 20 et 40 secondes)

- sensation d’oreilles bouchées

- mouvement rapide des pupilles

De la cochlée (ou limaçon), qui est le siège de l’audition et qui contient l’organe de Corti. Ici, l’onde mécanique devient une onde électrique sous forme d’influx sensitifs via le cerveau ; c’est le siège des récepteurs sensoriels de l’audition.