Le fonctionnement de l’oreille

La mesure du son :

On mesure le son par le nombre de vibrations seconde et sa fréquence est exprimée en Hertz (Hz).
L’intensité du son (ou son amplitude) quant à elle, est mesurée en décibels (dB).
Le champ auditif d’un humain est compris entre 20 Hz (sons graves) et 20 000 Hz (sons aigus). 

Quand le niveau sonore est inférieur à 20 Hz, on parle d’infrasons. À ce niveau, l’être humain n’entend pas.

Les éléphants en revanche, ne communiquent qu’avec des infrasons. Il y a même certains phénomènes naturels, tels que les tremblements de terre, qui peuvent produire des infrasons. 

Lorsque la fréquence d’un son est supérieure à 20 000 Hz, l’être humain n’est pas capable d’entendre non plus.
Au-delà de ce seuil, on parle d’ultrasons. Certains animaux comme les chiens ou les chats peuvent capter ces sons (jusqu’à 40 000 Hz) et les dauphins quant à eux sont capables d’entendre un son ayant une fréquence pouvant aller jusqu’à 250 000 Hz (en général, ils se limitent eux-mêmes, pour ne pas se fatiguer, à des sons allant de 100 000 Hz à 250 000 Hz).

De l’émission du son à son interprétation par le cerveau :

De l’émission du son à son interprétation par le cerveau :

Au niveau de l’oreille externe se trouve le pavillon.

Son rôle est de capter l’onde sonore et les vibrations pour les diriger vers le conduit auditif externe.

Le conduit auditif externe prolonge le pavillon pour amener l’onde sonore jusqu’au tympan. 

L’onde sonore et la caisse tympanique mettent ensuite le tympan (dans l’oreille moyenne) en vibration.

Il est donc important de prendre soin de cet organe et ainsi de prévenir un excès trop important de cérumen qui peut entraîner des oreilles bouchées.

En fonction du son émis, le tympan vibre différemment :

En fonction du son émis, le tympan vibre différemment :

Quand le son est aigu, le nombre de vibrations par seconde est élevé.

Quand le son est grave, le nombre de vibrations par seconde est faible.

Ensuite les 3 osselets, le marteau, l’enclume et l’étrier (qui constituent la chaîne tympano-ossiculaire) vibrent également et amplifient les sons.

La cochlée, située dans l’oreille interne, est l’organe de la perception auditive. Elle se compose de l’organe de Corti (constitué d’environ 15 000 cils) qui permet la transformation des influx mécaniques en influx nerveux. 

Ce phénomène permet ainsi à l’information d’être comprise et interprétée par le cerveau.

En résumé, l’onde sonore est capturée au niveau du pavillon. Elle s’insère ensuite dans le conduit auditif externe puis elle est transformée en influx mécanique (vibration des trois osselets de la chaîne tympano-ossiculaire). 

Enfin, l’onde est transformée en influx électrique au niveau de la cochlée pour que le son soit intelligible pour le cerveau.

Pour que votre appareil auditif fonctionne dans les meilleures conditions, découvrez les produits nettoyants pour oreille des laboratoires Bausch+Lomb.